Publication : «The Adaptive Nature of Neoliberalism at the Local Scale: Fifteen Years of City Improvement Districts in Cape Town and Johannesburg »

Il s’agit d’une autre publication issue du programme de l’Ifas sur la sécurité dans les villes d’Afrique australe (2003-2006). En complément des précédentes études publiées (voir IJURR symposium dans le précédent Lesedi), cette publication se concentre davantage sur les contestations du modèle Business Improvement District (BID) in situ que sur le processus de circulation proprement dit.

En éclaircissant les processus d’adoption et d’adaptation du modèle nord-américain de Business Improvement District (BID) dans les villes sud-africaines, cet article examine la manière dont les principes néolibéraux avancent dans le contexte post-apartheid. Fondé sur une approche comparative incluant les villes de Johannesburg et du Cap, il propose une analyse des tensions et des conflits liés à leur mise en œuvre, et révèle les résistances à ce modèle. Cette résistance peut paraître inattendue dans un contexte bien éloigné du berceau du néolibéralisme. Les auteurs pensent qu’elle est liée à la perméabilité des contextes locaux et à la plasticité du modèle en lui-même au niveau de la ville et des quartiers, reflétant une capacité d’adaptation aux cadres réglementaires hérités, les schémas de développement territorial et les alliances sociopolitiques intégrées des terrains locaux, ainsi que la capacité de s’accommoder des enjeux post-apartheid à travers le façonnement de ce que nous appelons les « Troisièmes voies locales ».