Fonctionnement institutionnel

Sous l’autorité de l’Ambassade de France en Afrique du Sud, l’IFAS-Recherche, basé à Johannesburg, est la section recherche de l’Institut Français d’Afrique du Sud, structure couplée autour des pôles culturel et recherche, sous la direction de l’attaché culturel de l’Ambassade. L’IFAS-Recherche est placé sous l’autorité administrative et scientifique de la Division de l’Archéologie et des Sciences humaines et sociales de la Sous-direction des échanges scientifiques et de la recherche au sein de la Direction Générale de la Mondialisation, des partenariats et de l’attractivité (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et européennes. En tant que tel, il appartient à un réseau mondial de 27 instituts (dont 7 sur le continent africain) de recherche en sciences humaines et sociales placés sous cette même tutelle. Depuis avril 2007, l’IFAS-Recherche est devenu une unité mixte de recherche CNRS – MAE. Comme les autres IFRE du continent, l’IFAS est donc officiellement devenu une UMIFRE (Unité Mixte des Instituts de Recherche Français à l’Etranger), soit l’UMIFRE 25. L’IFAS-Recherche fait également partie d’une USR (Unité de service et de recherche) du CNRS avec les Instituts de Khartoum (Soudan), de Nairobi (Kenya) et d’Ibadan (Nigeria) sous le nom d’USR 3336 – Africa South of the Sahara. IFAS-Recherche fonctionne selon une programmation budgétaire annuelle approuvée par le Ministère des Affaires Etrangères et européennes et par le CNRS. Les appels à contribution sont envoyés annuellement vers la fin de l’année administrative (voir la section sur les Financements IFAS).

Définition et mise en œuvre de la politique scientifique 

La politique scientifique et la nomination des directeurs des 4 instituts de recherche d’Afrique sub-saharienne (l’IFAS de Johannesburg, l’IFRA de Nairobi, l’IFRA d’Ibadan et le CEE d’Addis Abeba) sont soumises à l’approbation du Conseil scientifique du Pôle Afrique et du Conseil d’Orientation Stratégique du Ministère des Affaires étrangères et européennes. Sur place, ces instituts de recherches bénéficient des conseils d’un comité scientifique composé de représentants d’organisations de recherche française et européenne.