Conférence Internationale sur l’esclavage en Afrique – 27-29 octobre 2014 – Nairobi

L’esclavage en Afrique : histoire, héritages et actualités

Conférence internationale- 27, 28 & 29 Octobre 2014, Nairobi (Kenya)

 

Les recherches sur les esclavages connaissent depuis plus d’une décennie un nouveau dynamisme et dans la perspective de continuer les recherches, une conférence internationale est organisée à Nairobi au Kenya les 27, 28 et 29 octobre 2014. Les personnes souhaitant intervenir durant la conférence doivent envoyer un résumé de leur communication avant le 28 février 2014.

En 2001, la conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérence réunie à Durban, en Afrique du Sud contribuait à cette dynamique.

 

Cette conférence internationale organisée à Nairobi, a pour ambition de marquer un moment important de relance et d’amplification de la recherche sur l’esclavage en Afrique. Elle est organisée par :

– Patrick Abungu – National Museums of KenyaShimoni Slavery Museum, Mombasa, Kenya
– Marie Pierre Ballarin – IRD/URMIS-Nice, France
– Giulia Bonacci – IRD/URMIS/CFEE, Addis Ababa, Ethiopia
– Myriam Cottias – CNRS-Ciresc, Paris, France
– Alioum Idrissou – CERPETA, Yaoundé, Cameroun
– Herman Kiriama – ACHM, Melbourne, Australia
– Samuel Nyanchoga – Catholic University of Eastern Africa, Nairobi, Kenya
– Ahmadou Sehou – CERPETA, Yaoundé, Cameroun
– Ibrahima Thioub – CARTE-UCAD, Dakar, Sénégal

 

Au sein des sociétés européennes et états-unienne, dans un questionnement polymorphe sur la colonisation et le multiculturalisme, le silence longtemps entretenu sur l’importance de la traite négrière et de l’esclavage dans l’élaboration des définitions de la Nation a été levé. Le voile qui a longtemps couvert, dans le monde arabe, de l’Afrique du Nord au Moyen-Orient, l’esclavage des Subsahariens dans les traites transsaharienne et océan-indienne, commence à se déchirer. En effet, en dépit de son inscription dans la longue durée, la mise en esclavage des Subsahariens dans cette région du monde est demeurée une question refoulée de l’espace public et peu examinée par les sciences sociales.

 

La conférence valorisera toutes les sources, orales, écrites et iconographiques tout en aménageant une place spéciale à celles plus rares qui permettent de reconstituer des récits de vie pouvant faire entendre la voix des esclaves et celle de leurs descendants.

La conférence internationale sur l’esclavage en Afrique abordera les thématiques de l’esclavage et de ses héritages en Afrique, des logiques de légitimation et des formes de contestation, résistances et abolitions. Pour en savoir davantage sur les thèmes abordés et les modalités d’inscription, vous pouvez consulter l’appel à contributions en pièce-jointe de cet article.

Un résumé de 1500 signes espaces compris est demandé aux personnes souhaitant présenter une communication avant le 28 février 2014. Les personnes souhaitant présenter un panel de 4 ou 5 intervenants doivent joindre une présentation de 2500 signes. Vous trouverez tous les renseignements nécessaires sur l’appel à contributions.